Quel est le plus grand stade de foot du monde ?

Sport populaire et sport universel par excellence, le football a fait pousser les stades partout dans le monde du plus humble, à la campagne, au plus gigantesque, dans la grande ville. Entre les deux, il n’existe désormais que peu de points communs . Côté acteurs, un terrain réglementaire dont les dimensions varient selon le niveau du club et de la compétition qui y est dis­putée.

plus grand stade de foot du monde

Côté spectateurs, un espace réservé au public qui se groupe autour du terrain, plus ou moins isolé rigoureu­sement du champ de jeu ici par une main courante, là par un fossé ou des grilles de protection, ces dernières don­nant lieu d’ailleurs depuis quelques années (surtout depuis le drame du Heyse! en 1985) à de sérieuses contro­verses quant à leur opportunité. Tout le reste varie selon l’importance du stade. Un tour d’horizon permet d’en faire l’inventaire. Les tribunes tout d’abord : petites et en bois dans un stade de cam­pagne, elles font tout le tour du terrain dans une arène géante, se décomposant en deux lignes droites et en deux cour­bes ou virages. Le prix des places y change selon l’emplacement et la visibi­lité ; Toute les places des grands stades sont désormais assises, depuis plusieurs catastrophes provoquées par le trop grand nombre de spectateurs installés à des places debout.

Les places dans le stade de foot

Les tribunes sont presque toujours cou­vertes, afin de protéger les spectateurs des intempéries. Il arrive même que le stade possède un système de toit mobile, déployé par mauvais temps afin de protéger également le terrain. Les stades les plus luxueux comportent des emplacements réservés : tribunes présidentielle et officielle, tribune de presse pour les journalistes, plate-forme pour la télévision, pour ses commenta­teurs et ses caméras, loges spécialement aménagées pour les firmes et entrepri­ses qui paient un abonnement — très cher — à l’année dans le but de recevoir clients et relations d’affaires gratifiés ainsi d’un dîner au champagne et d’un spectacle original. Dans certains stades, d’ailleurs, un restaurant et un centre commercial sont à la disposition des spectateurs.

La plupart des grands clubs profession­nels ont, d’autre part, leurs abonnés, qui paient à l’année une place réservée pour chaque match que dispute leur équipe sur son terrain. En Espagne, les « socios », comme on les appelle, sont d’ailleurs véritablement des associés ou des sociétaires qui ont leur mot à dire dans les élections et la gestion du club C’est le cas en particulier du Real Madrid et du FC Barcelone, que 100 à 120 000 socios soutiennent régulière­ment.

Stade de football: Sport et confort

Un tableau d’affichage lumineux indique heure et score au fur et à mesure que le match se déroule. Tout autour du terrain, entre ce dernier et l’es­pace public, des panneaux publicitaires sont installés depuis plusieurs années, afin de toucher spectateurs et téléspectateurs, constituant pour les clubs un apport financier considérable.

Tous les stades de première catégorie sont pourvus d’une installation électri­que et d’un éclairage, indispensable pour jouer des matchs en nocturne. Des nor­mes sont imposées. Car la retransmission télévisée des matchs, désormais courante (et très fructueuse aussi, financièrement parlant), exige une luminosité parfaite, qui est homologuée selon des standards précis. Désormais des écrans géants per­mettent également au public de voir les retransmissions télévisées… et les ralentis

Dans les coulisses de certains stades se trouvent le siège social et administratif du club (en Grande-Bretagne particuliè­rement), les vestiaires des joueurs du club, des équipes visiteuses et des arbi­tres, un département médical avec infir­merie, voire salle d’opération, et même une chapelle, comme au stade Santiago­Bernabeu du Real Madrid. À l’extérieur du stade, enfin, il est de plus en plus fré­quent de voir aménagés des parkings pour les voitures, surtout lorsque le stade est loin du centre-ville. Au fil des années, les plus grands stades du monde se sont modernisés, reconstruits, adap­tés aux exigences et habitudes de la vie moderne, et en particulier aux problè­mes de sécurité que posent les grosses affluences de spectateurs. La capacité des plus spacieux a d’ailleurs été très souvent réduite et limitée.

Le plus grand stade de foot du monde ?

Un tour du monde rapide des arènes de football les plus gigantesques réunit les stades suivants : Maracana de Rio (12 0000 places, mais qui connaît actuel­lement de graves problèmes de rentabi­lité du fait même de son énormité et de sa vétusté), Morumbi de Sào Paulo (12 0000), stade de la Luz de Benfica Lisbonne (120 000), Aztèque de Mexico (115 000), Nou Camp de Barcelone (112 000), Mineiro de Belo Horizonte (110 000), Santiago­Bemabeu du Real Madrid (107 000), Le Caire (100 000), Kiev (100 000), Rose Bowl de Pasadena (100 000), Alger (90 000), stade Olimpico de Rome (89 000), Wembley de Londres (88 000), San Siro de Milan (85 000), Chorzow (80 000), Monumental de River Plate à Buenos Aires (80 000), Riyad (80 000), Casablanca (80 000), Dos Antas de Porto (76 000), Alvalade du Sporting Lisbonne (75 000).

Le Stade de France construit pour la Coupe du monde 1998 permet enfin à la France de prendre une place honora­ble dans ce tour d’horizon des plus grandes arènes de football du monde qui appartiennent presque toujours aux clubs, sinon aux villes ou à des sociétés privées.

COMMENTAIRES DES INTERNAUTES

Ecrivez votre commentaire